Rester performant c’est d’abord prendre soin de soi !

Etre entrepreneur procure la  délicieuse sensation de maîtriser son destin !  Et  cela ça n’a pas de prix quand on connait les conditions de la subordination dans  certaines  entreprises françaises encore aujourd’hui…

C’est sans aucun doute une des raisons pour lesquelles de plus en plus de jeunes diplômés se tournent vers cette forme d’activité  (je ne parle pas bien sûr des relations entre salariés uberisés et  plateformes donneuses d’ordres…)

Mais quels sont les facteurs incontournables de réussite de cette aventure entrepreneuriale? Les  entrepreneurs de petites entreprises, très sollicités par leur activité professionnelle, sont- ils conscients de l’importance de prendre  soin  d’eux même autant que de leur  entreprise pour pouvoir durer?

Citons tout d’abord les principaux facteurs de durabilité liés à la personne :

  • l’endurance: y croire, continuer d’y croire, accepter les creux, les vagues, nager, couler, sortir la tête de l’eau, rebondir, bondir, se reposer…

  • l’optimisme: avoir une vision positive de l’avenir, vouloir y contribuer, être confiant par rapport à  sa légitimité,  avoir du plaisir à partager son projet, croire dans les petits  progrès, s’enthousiasmer, limiter les effets des défaites, relativiser, profiter des réussites, savourer…

  • le rythme : connaitre son propre rythme, savoir le garder, insuffler un rythme autour de soi, être attentif aux rythmes des autres, savoir faire des disruptions …

Mais comment y parvenir? En entretenant sa forme, en préservant ses ressources !

Encore faut il savoir identifier les besoins de bases de tout  être humain vivant dans une société post moderne, et les confronter à ses propres habitudes.  Car malgré des différences individuelles, certains comportements de base liés au mode de vie sont reconnus être bénéfiques à chacun, n’en déplaisent à ceux qui voudraient échapper à toute standardisation ! 😉

Voici  donc quelques conseils simples … à appliquer au quotidien pour prendre le temps de respecter les principaux comportements naturels et  rester en forme  ( cliquez sur  la carte mentale ci dessous)

Car ne l’oubliez pas le capital santé est le premier atout des entrepreneurs pour développer une entreprise florissante et durable  et en premier lieu pour permettre de prendre les bonnes décisions !

Les études en neurosciences confirment ce que nous avions tous  remarqué au moins une fois dans notre vie professionnelle ! :  en  période de tensions et de fatigue,  notre cerveau a tendance à se mettre  en  » pilotage automatique »  au détriment de la qualité de nos arbitrages alors que nous aurions besoin d’un temps de  réflexion  pour utiliser au mieux notre capacité de discernement. Parmi les raisons de ce comportement, citons deux éléments de compréhension:

  • Mettre de la conscience sur nos actions – passer du cerveau limbique qui nous fait agir vite par  habitudes, au cerveau préfrontal qui permet l’élaboration d’une solution créative- demande beaucoup  d’énergie...
  • Le phénomène d’accélération de notre société post moderne ( comme le décrit très bien Harmut  Rosa dans son dernier livre » Résonance, une sociologie de la relation au monde« ) génère une tendance à la focalisation sur le danger donc à des réactions de type survie ( par exemple,  se focaliser sur la rapidité de production et mettre une pression intenable sur les Directeurs d’usine pour faire face aux pertes de marché  générées par les concurrents au lieu de se centrer sur l’innovation  et sur la qualité de la communication  nécessaire en période de crise pour  développer des réponses adaptées et conserver les compétences stratégiques… )

On ne le dira jamais assez, il n’y a pas de bonnes décisions que ne passe par le corps, alors  usez des  pratiques méditatives ( mindfullness, Qi Gong, yoga…) ou des pratiques corporelles ( danse…)  pour entraîner votre  cerveau à prendre la bonne distance avec les événements perturbants, écouter votre intuition, faire le choix de la bienveillance et si besoin réorienter votre activité pour la reconnecter avec ce qui fait sens…

Et  pour finir un proverbe tibétain qui sonne si bien en guise de mémo pour nous aider à garder le cap !

« Manger la moitié, marcher le double, rire le triple, aimer sans compter! »

Merci à Gérard Osterman , Perla Kaliman  et Dominique Steiler pour la pertinence de leurs présentations au salon des entrepreneurs de ce matin 07/02/19 lors de la conférence: « Entrepreneur en forme, moteur de croissance et de bien être pour l’entreprise »